GE Servette joue avec le feu et se brûle à moitié

GE Servette joue avec le feu et se brûle à moitié
GE Servette joue avec le feu et se brûle à moitié
--

GE Servette joue avec le feu et se brûle à moitié

Publié: 24.01.2023, 22:36

GE Servette n’est décidément pas une équipe comme les autres. Les Aigles, capables de gagner des matchs qui semblent perdus, sont aussi susceptibles de réussir l’inverse. C’est ce qui a failli se passer mardi soir du côté d’Ambri. Les joueurs de Jan Cadieux, qui menaient 3-0, se sont joints avant d’aller aux tirs au but, grâce à leur défenseur suédois Henrik Tömmernes.

Bien que privés de leurs deux meilleurs buteurs, Valtteri Filppula (blessé) et Daniel Winnik (malade), les Genevois ont réalisé une prestation sérieuse et efficace pendant les deux tiers de la rencontre. Il faut dire que quand le troisième homme s’appelle Linus Omark et qu’il est au top de sa forme, a priori il n’y a pas grand chose à craindre. Le Suédois, après avoir offert le premier but à Vincent Praplan en avantage numérique (4e), lui-même a inscrit les numéros 2 et 3 à la 19e puis à la 25. Et comme Nando Eggenberger, seul face au filet vide, il avait trouvé la manière de régler le poste entre-temps (jour 22), la nuit s’annonçait confortable pour les grenats, peut-être trop.

Descloux reporte l’échéance

Car lorsqu’il semble avoir gagné la partie, GE Servette se donne parfois beaucoup de mal pour montrer qu’il est capable de la perdre aussi. Souverains jusque-là, les Aigles ont complètement raté leur début de troisième période. A quatre contre cinq (Marc-Antoine Pouliot sur le banc), ils ont d’abord encaissé 1-3 à la 41e minute (but de Dario Bürgler), avant d’encaisser 2-3 six minutes plus tard (but d’Alex Formenton). Et la promenade devint soudain, sinon un carrefour, du moins un parcours du combattant.

Sous pression après avoir traîné, les joueurs de Jan Cadieux se sont accrochés à Gauthier Descloux. Auteur d’un bon match pour son retour dans la partie, le gardien fribourgeois a repoussé l’échéance, notamment grâce à un bel arrêt face à Bürgler (53e). Mais quelques secondes plus tard, lors d’une nouvelle supériorité numérique pour le Tessin, il n’a rien pu faire face à Filip Chlapik qui a égalisé les deux équipes (54e).

Rien ne serait marqué jusqu’à la prolongation. Trop indisciplinés, les Biancoblu ont permis à leur adversaire d’approcher ce dernier en double supériorité numérique. Mais les Aigles n’ont pas eu leur succès habituel dans l’exercice et il a donc fallu recourir aux tirs au but pour départager les deux équipes. A ce petit jeu, les Genevois ont eu le dernier mot grâce à Henrik Tömmernes, le seul des dix tireurs à avoir réussi son test.

Simon Meier Il débute sa carrière de journaliste sportif en 2000 au journal Le Temps avant de devenir chef de rubrique. En 2013, il rejoint la rédaction sportive du Matin et du Matin Dimanche puis celle de Sport-Center pour les différents titres de Tamedia et 20 minutes.Plus d’informations

Avez-vous trouvé un bogue?Veuillez nous en informer.

0 commentaire

Étiquettes : Hockey sur glace Servette jouer avec feu brûler chaussettes

Servette joue avec feu brûle moitié

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT les Lions de Genève doivent récupérer immédiatement – ​​.