Le SMI clôture en négatif après la BNS – .

Le SMI clôture en négatif après la BNS – .
Le SMI clôture en négatif après la BNS – .
--

Zurich (awp) – La bourse suisse a clôturé dans le rouge jeudi. Après une ouverture fortement négative, le SMI est remonté dans le vert, avant de osciller autour de l’équilibre après le renversement de la Banque nationale suisse (BNS). Il s’est définitivement installé dans le rouge après l’ouverture négative de Wall Street, terminant sous la barre des 10 300 points.

La BNS a abandonné les taux négatifs en place depuis plus de sept ans. Le principal taux directeur a été relevé de 75 points de base, passant de -0,25% à 0,50%.

La BNS a également revu à la hausse ses projections d’inflation pour l’année en cours et les deux prochaines. L’inflation devrait atteindre 3,0% en 2022, contre 2,8% depuis juin, 2,4% (1,9%) en 2023 et 1,7% (1,6%) en 2024 La prévision de croissance en 2022 est ramenée à 2,0%, contre 2,5% précédemment.

A New York, Wall Street a perdu du terrain dans la matinée, encore sonné par le tonnerre de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a prévenu mercredi le marché que les taux remonteraient davantage, et plus longtemps que prévu.

“Le marché est tellement agité qu’il est difficile de comprendre ce qui s’y passe”, a commenté Karl Haeling de la banque LBBW. Les investisseurs sont donc en train de se repositionner à la lumière de la déclaration de la Fed.

La Fed exclut toute baisse des taux avant 2024, alors que les traders s’attendaient jusqu’à présent à une première baisse au second semestre 2023. Les parties prenantes parient désormais majoritairement sur une nouvelle hausse de 0,75 point lors de la prochaine réunion de la Fed. , un scénario inimaginable il y a un mois.

Le SMI a clôturé en baisse de 1,26% à 10 297,65 points, proche de son plus bas du jour, après être remonté à 10 458,10 points. Le SLI perd 1,96% à 1 557,72 points et le SPI perd 1,25% à 13 213,40 points. Parmi les 30 valeurs phares, Nestlé (+1,0%), Swatch (+0,8%) et Swisscom (+0,5%) sont les seules gagnantes du jour.

Kepler Cheuvreux a relevé l’objectif de cours de la société Swatch et a confirmé “acheter”. L’horloger biennois a profité sur le plan des coûts du fait que l’inflation en Suisse est relativement faible. Aussi, le principal débouché, la Chine, se redresse.

Goldman Sachs a réduit l’objectif de prix de Nestlé et a confirmé son “achat”. Avant la publication de la troisième partie, l’analyste a abaissé ses estimations de BPA 2022-24 de 0,4% en moyenne pour tenir compte notamment de l’évolution des devises.

Les deux poids lourds pharmaceutiques Roche (-0,7%) et Novartis (-1,0%) ont perdu du terrain.

Sur le point de céder son unité génériques et biosimilaires Sandoz, Novartis a présenté sa nouvelle feuille de route stratégique. D’ici 2027, la croissance annuelle moyenne devrait être de 4 %, pour une marge opérationnelle ajustée d’environ 40 %.

--

ABB (-2,0%) a acquis 10% de Samotics, fournisseur de solutions informatiques visant à optimiser les équipements industriels

Partners Group (-7,8%) a hérité de la lanterne rouge, derrière Temenos (-7,1%) et Credit Suisse (-5,5%).

Credit Suisse a abaissé l’objectif de cours sur Partners Group et confirmé sa “surperformance”. L’analyste a ajusté ses estimations après les chiffres semestriels du gestionnaire d’actifs Zoug, qu’il estime néanmoins bien positionné sur une niche de marché attractive.

Le Credit Suisse envisagerait de scinder sa division de banque commerciale en trois unités distinctes. Cette opération permettrait de vendre des activités rentables pour éviter une augmentation de capital, rapporte le Financial Times (FT).

Julius Bär (-2,7%) et UBS (-2,2%) ont également fortement baissé.

Sur le marché élargi, Spexis (+7,7%), le laboratoire issu de la fusion inversée de Polyphor et Enbiotix, a fait état de résultats positifs dans un essai clinique de phase I avec le balixafortide contre l’insuffisance rénale.

Le facilitateur de distribution DKSH (+2,4%) a annoncé l’acquisition du distributeur nord-américain de produits chimiques de spécialité Terra Firma pour un montant non divulgué.

Hudson, filiale du groupe Dufry (-2,9%) spécialisée dans l’exploitation de magasins dans les aéroports et autres hubs de transport en Amérique du Nord, a prolongé un contrat avec l’aéroport de Las Vegas jusqu’en 2038. Les conditions économiques du contrat n’ont pas été sans sommeil.

vadrouille/buck

SMI clôture négatif après BNS

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT Grasshopper Zurich – FC Zurich à suivre en direct, Championnat Suisse (10/01/2022) – .