Breaking news
2022 l’année la plus chaude jamais enregistrée à Genève -
un membre du MCG bat un communiste à Fondetec – . -
Matthias Mayer n’exclut pas un retour – rts.ch – . -
“Ça ne dépend pas que de mon corps” – . -
Deux victoires jurassiennes en 2e ligue – . -
futur père horrifié par le mal dans ce monde – . -

« Le soutien-gorge, mes clientes n’en veulent plus » – .

« Le soutien-gorge, mes clientes n’en veulent plus » – .
« Le soutien-gorge, mes clientes n’en veulent plus » – .
--

Par

AFP

Publié dans

24 janvier 2023

Paris, 24 janvier 2023 (AFP) – “Mes clientes ne veulent plus de soutien-gorge”, déclare le couturier français Julien Fournié, qui a présenté mardi une collection haute couture qui célèbre la liberté et la pensée féminines sans cette pièce de lingerie.

Julien Fournié et des mannequins lors de son défilé Haute Couture le 24 janvier 2023 — AFP / Julien de Rosa

Dans les pas de Dior, dont la créatrice Maria Grazia Chiuri a rendu hommage lundi à Joséphine Baker et aux années folles, « les plus belles de la mode », Julien Fournié s’est lui aussi inspiré de cette époque, simplifiant la silhouette dans une collection « plus légère ». , plus caressant, moins près du corps ».

Un tailleur-pantalon blanc oversize brodé de fils d’or et de rubans qu’elle porte en bandeau sur ses cheveux lâchés, à l’ouverture du défilé, résume bien son esprit.

Les décolletés et les emmanchures évoquent le débardeur, les petites robes en maille sont un « clin d’œil à (la créatrice) Madeleine Vionnet », un maillot de bain entièrement brodé est une tenue de soirée. “L’idée est de le porter avec beaucoup de liberté et beaucoup… de nudité, pour récupérer le corps meurtri par le Covid”, explique le couturier.

« Même mes clients fortunés, ceux qui pratiquent le yoga, veulent trouver un sens à leur vie. Ils veulent moins de restrictions. Avoir trop de cheveux, trop de maquillage, ne les fait plus rire. Ils veulent : ‘Je sors du lit, je suis au top’ », a-t-il ajouté.

--

– Défi de modélisation –

Cela semble inaugurer un nouveau mouvement du balancier de la mode, à l’image de la bonne héritière de Marie-Antoinette “qui enlève son corset pour aller jouer à la bergère et fumer des pétards”, selon les mots de la créatrice. Ou Joséphine de Beauharnais, « qui allait à l’opéra en plein hiver avec des choses transparentes. Tout le monde a attrapé un rhume mais c’était la liberté féminine ». Malgré l’apparente simplification, cette nouvelle ligne est “un vrai défi de mannequinat” car il a fallu penser à l’équilibrage des robes.

La taille est relevée un peu “pour donner de la jambe” et affiner la silhouette, on baisse les pinces poitrine et le rapport entre l’emmanchure et la taille et on dessine une emmanchure moins serrée. “Silhouette d’une manière nouvelle” et compense le manque de maintien du soutien-gorge, souligne la créatrice.

Sur une robe bleu clair, l’effet « années 30 » est obtenu grâce au contrepoids sous le poids de la broderie d’un morceau de tissu ramené d’avant en arrière. « C’est une robe mystérieuse et nous ne savons pas comment elle fonctionne. On ne peut faire ces nouvelles structures qu’en haute couture », décrit Julien Fournié.

Les boléros ont une manche très ample et “cachent le bras”, mais la tenue “reste sexy”.

Rose pâle, orange, violet nuit : les couleurs des robes et broderies réalisées par l’atelier indien Shanagar évoquent couchers et levers de soleil en plein air.

Par Olga NEDBAEVA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par les droits de propriété intellectuelle de l’AFP. En conséquence, aucune partie de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord écrit préalable de l’AFP. L’AFP n’est pas responsable des retards non exclusifs, des erreurs, des omissions, ni des conséquences des actions ou transactions réalisées sur la base de ces informations.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT Carouge se prépare à fêter Titeuf – .